Accès E-Business

NATIC Magazine | E-Business

E-Business : Actualité Scientifique, Technologique et Internationale

Publié dans International

La Chine confirme ses 100 Airbus Helicopters H135

mardi, 14 juin 2016 16:36 Écrit par  Yann Cochennec | Air Cosmos
Vue de la cabine passagers de l'Airbus Helicopters H135 commandé à 100 exemplaires par la Chine. © Airbus Helicopters Vue de la cabine passagers de l'Airbus Helicopters H135 commandé à 100 exemplaires par la Chine. © Airbus Helicopters

Le consortium chinois qui s'était engagé à commander ferme pas moins de 100 Airbus Helicopters H135 en octobre 2015 vient de transformer sa lettre d'intention en contrat ferme lors d'une cérémonie officielle à Pékin. Le consortium réunit la centrale d'achat chinoise d'aéronefs, la China Aviation Supplies Holding Co. (CAS); l'industriel Qingdao United General Aviation Industrial Development Co et l'opérateur/loueur CITIC Offshore Helicopter Co.

Les Airbus Helicopters H135 commandés seront assemblés en Chine et plus précisément à Qingdao dans la province du Shandong. La chaîne d'assemblage doit commencer ses activités en 2018 avec l'assemblage des 100 appareils s'échelonnant sur les dix années suivantes. C'est en fait tout un "écosystème" qui est prévu avec en plus "une agence commerciale pour les H135 assemblés sur place et distribués en Chine, ainsi que des installations de maintenance, réparation et révision, et de formation pour la flotte chinoise de H135".

L'objectif de ce "pôle industriel" est d'aider Airbus Helicopters à vendre encore plus d'appareils en Chine, pays dans lequel une vingtaine de H135 sont déjà en exploitation, notamment pour des missions de police et d'évacuations médicales d'urgence. Mais aussi pour du transport de passagers VIP ou du survol de lieux touristiques.

Ce contrat d'un montant de 700 M€ arrive au bon moment pour Airbus Helicopters qui doit gérer les suites de l'accident d'un H225 en Norvège. La commande chinoise souligne en effet que Airbus Helicopters a toujours la confiance d'importants clients. Il est aussi une nouvelle illustration de la percée de l'hélicoptériste européen en Asie. La commande chinoise se double d'un tout aussi important contrat en Corée du Sud avec plus de 300 appareils civils et militaires à assembler.

Deux contrats dont profitent à plein Safran Helicopters Engines, ex-Turbomeca.

Lu 1150 fois
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire