Accès E-Business

NATIC Magazine | E-Business

E-Business : Actualité Scientifique, Technologique et Internationale

Publié dans Cybercriminalité

Wauchula Ghost : le hacker qui s’attaque à l’état islamique fait encore parler de lui

jeudi, 16 juin 2016 18:33 Écrit par  Emmanuel Ghesquier | Presse citron

Un hacker se faisant appeler « Wauchula Ghost » mène la vie dure à l’état islamique dans le cyberespace, ce dernier a déjà piraté des centaines de comptes Twitter et depuis l’attentat d’Orlando, ce dernier a redoublé d’efforts.

Ce hacker se revendiquant des Anonymous a décidé de transformer les comptes Twitter des islamistes de Daesh, en vitrine pour faire de la propagande pour la tolérance auprès de la communauté lesbienne et gay. Jusqu’à présent, ce pirate inondait les pages des réseaux sociaux des sympathisants de l’état islamique avec des photos et des vidéos pornos, mais depuis l’attentat d’Orlando contre la communauté Gay, il a changé son fusil d’épaule…

Au rythme des piratages, l’état islamique deviendra t-il le premier sympathisant pro-gay de la planète ?

« Wauchula Ghost » a décidé d’utiliser les comptes des djihadistes, pour les transformer en comptes pro-gay. L’intérêt est triple, rendre les comptes des islamistes inutilisables, faire de la propagande pour la tolérance auprès des communautés homosexuelles, et perturber la circulation des informations entres les membres de l’état islamique.

De plus, dans une guerre où la cyber-propagande est destinée à recruter de futurs recrues, candidats au djihadisme ou au terrorisme, voir une bannière « Je suis gay et fier de l’être » s’afficher sur leur page, ne doit pas forcément plaire aux islamistes radicaux ! Il s’agit également d’une démonstration de force de la part des Anonymous, pour montrer que sur le web, l’EI n’est pas aussi forte qu’elle aimerait le faire croire, en déphasant de temps en temps des pages web.

« Mon but, quand je me lève le matin, c’est de voir des messages de Daesh menaçant de me tuer ».

Le hacker en question, qui a déjà plus de 160 comptes piratés à son actif, explique : « Daech n’aime pas la pornographie, ils n’aiment pas les femmes. Nous avons simplement utilisé cela pour rire, comme un petit coup virtuel, et pour décrédibiliser leur présence en ligne en général ». Plus sérieusement, Wauchula Ghost a affirmé : « Le gouvernement n’en fait pas assez, particulièrement sur les réseaux sociaux. On peut voir des images de décapitation n’importe où. Les enfants qui se promènent sur Internet ne doivent pas voir ça ». L’enquête a d’ailleurs déjà mis en évidence qu’une très grande partie de la radicalisation du terroriste d’Orlando qui a fait 49 victimes, s’était justement déroulée sur internet et les réseaux sociaux.

Le pirate explique : « Mon but, quand je me lève le matin, c’est de voir des messages de Daesh menaçant de me tuer et de me décapiter. Plus ils sont furieux, plus je suis content ».

Source

Lu 944 fois
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire